Co-productions la Collective

C’est ici la forme que choisit La Collective pour soutenir la jeune création contemporaine et alimenter une réflexion autour de l’art et son financement. Ainsi, la somme distribuée n’est ni un don ni une bourse de lauréat mais bien une aide directe à la production, qu’elle soit à destination d’un projet artistique dans le cas des Dînées, ou d’une proposition de mobilier inscrit dans une nouvelle pensée du design et de ses usages dans le cadre du Café 420.
La Collective se pense ici comme un intermédiaire entre le public et les artistes.

Par cette entreprise, les dîneurs et co-financeurs deviennent eux aussi co-producteurs des pièces. Le fait d’apporter ces moyens ne rend pas pour autant l’association propriétaire (ou « copropriétaire ») de l’œuvre produite. Pour les Dînées, celle-ci appartient à l’artiste, qu’il s’agisse de la propriété matérielle ou de la propriété incorporelle ; pour le Café 420 cela permet à chaque financeur (institution, association, particulier) de bénéficier du mobilier déjà conçu au moment où ils souhaiteront le voir activé dans leurs murs.

En cours

Financement CAFE 420