09
13

Notre partenaire

Les ateliers du vent

Les Ateliers du Vent, c’est une aventure artistique singulière débutée il y a 17 ans à Rennes. Nés d’un désir d’emprunter collectivement de nouveaux chemins, elle repose sur le désir d’artistes de différentes disciplines de se réunir, de travailler ensemble, d’explorer, d’expérimenter.


Cette aventure est également indissociable de l’engagement régulier d’adhérents, premier public, relais d’information, soutien régulier dans la mise en œuvre des projets.


Depuis 2006, les ADV sont dans une ancienne usine Amora, qu’ils ont contribué à sauver de la démolition, et adapté à grands coups de Do It Yourself et de farouche détermination. Une quinzaine d’artistes et structures y travaillent quotidiennement. Le collectif rassemble chaque année une quarantaine d’artistes à l’occasion de différents projets locaux, nationaux ou internationaux. Le lieu sert d’espace de travail ponctuel à beaucoup d’autres.


Après une longue négociation avec la Ville de Rennes, propriétaire du bâtiment, des travaux indispensables de rénovation, d’étancheité et de sécurité, débuteront à l’automne 2014. Il nous reste donc une saison dans le bâtiment tel qu’il est, avant de débuter une période « hors les murs » d’environ 18 mois.

Voir la page partenaire

DSC_1052
DSC_1085
DSC_1077
DSC_1072
DSC_1071
DSC_1062
DSC_1059

Les 3 artistes invités

Romain Bobichon

Pour un pédiluve, 2013.

Avec une hache, j’attaquerai un bloc de bois de 9,6 m x 4,8 m. Je frapperai seulement sur le dessus du bloc. Le but est de dessiner une grille. Entre mes coups de hache, je verserai et j’appliquerai de la peinture (blanche, grise, verte, jaune et bleue).  Le format est la taille moyenne d’une piscine privée.  « La piscine est un espace de jeu et de compétition. Dans l’eau, le mouvement est ralentit. L’effort est nécessaire pour bouger. Nager est une technique pour avancer. »


The swimmer, de Frank Perry (adapté d’une nouvelle de John Cheever), La piscine de Jacques Deray ou Swimming-pool de François Ozon sont des films qui font de la piscine leur personnage principal. Elle est un paysage, un décor et un outil de narration. Les personnages qui entourent la piscine sont invités et provoqués par celle-ci. Elle agit sur les personnages.


L’image de la piscine renvoit à de nombreuses métaphores. Une histoire de l’eau dans l’art existe. Elle participe activement à toutes les fascinations et inquiétudes que développe le sujet de la piscine.  David Hockney en a tiré une série de peintures où l’eau en mouvement devenait un motif. Les lignes provoquées par la lumière ou le baigneur étaient figées par le dessin.  Avant de faire la sculpture, je dessine, je peins et je fabrique des maquettes de piscines : à partir d’une banque d’images de peintures et de dessins d’autres artistes, d’extraits de films et de vidéos démonstratives, je bricole.


La sculpture sera installée en extérieur.

Voir le site de l'artiste

Collectif Körper

Körper, ce corps boulimique nourrit d’images et de métamorphoses vous donnent en pâture ses dévorantes créations.

Voir le site de l'artiste

Ilann Voght

Métier à tisser les livres, 2013.

Mon projet est la création d’un outil de travail : un métier à tisser les livres. Je tisse à la main depuis deux ans, je tisse des livres (Joyce, Kafka, Platon, etc.) dans l’objectif de créer des tableaux de langue, de créer des paysages du livre, une tangibilité pour la langue. Ce travail est long, lent. Le métier à tisser me permettra d’envisager des projets d’envergure comme la Bible, l’Odyssée, etc.

Voir le site de l'artiste